Accueil
Rétro | Terra Reporter


Walt DISNEY | Terra Reporter

Oswald le lapin chanceux (Oswald the Lucky Rabbit) est une série de dessins animés américains tournant autour du personnage du même nom créé par Ub Iwerks et Walt Disney en 1927 et distribués par Universal Pictures, qui en détenait les droits. Le personnage d'Oswald le lapin a commencé sa carrière en 1927, juste après la fin des Alice Comedies. Après quelques épisodes, Universal a confié la production à d'autres studios que celui de Disney, dont ceux de Charles B. Mintz et de Walter Lantz. C'est au moment de l'arrêt du contrat entre Disney et Universal qu'est né le personnage de Mickey Mouse. Le personnage d'Oswald a été « récupéré » par la Walt Disney Company en février 2006 à la faveur d'un échange.Seine-Inférieure) et mort le 23 septembre 1970 à Paris.

Fiche express

  • TITRE ORIGINAL  : OSWALD, THE LUCKY RABBIT
  • TITRE FRANÇAIS : OSWALD LE LAPIN CHANCEUX
  • AUTEUR : UB IWERKS & WALT DISNEY
  • PRODUCTEUR : DISNEY BROTHERS STUDIO, UNIVERSAL STUDIO
  • PAYS D ORIGINE  : ETATS-UNIS
  • CHAINE D’ORIGINE  : SALLE DE CINEMA
  • NOMBRE EPISODES : 75
  • PREMIÈRE DIFFUSION JAPON : 1927 – 1943

Vidéos OSWALD, LE LAPIN CHANCEUX

Monsieur DISNEY

A l’instar de Thomas Edison et Charlie Chaplin, Walt a connu des débuts modestes avant de devenir un génie. Né le 5 décembre 1901 à Chicago, dans l’Illinois, le jeune Walt adorait dessiner, se déguiser et divertir. Il faisait aussi de simple dessin qui s’animaient dès qu’il faisait défiler les pages (ses premières animations). La fascination de Walt pour le divertissement et le spectacle s’alliera à son amour du dessin pour bâtir les fondations de l’œuvre de sa vie.


Innovateur infatigable, Walt Disney recevra des centaines de distinctions et honneurs aux quatre coins du globe.


Fin 1923, Walt et Roy, son frère et associé, eurent leur premier studio officiel, un minuscule bureau loué à 10 dollars le mois à l’arrière d’une agence immobilière au 4651 Kingswell Avenue. Ils louèrent aussi un petit espace pour les tournages extérieurs et ils achetèrent une caméra à 200 dollars.


Walt aimait le souligner, ce fut le premier studio d’animation de Californie. Walt utilisa Alice au pays des merveille, un film pilote que le jeune dessinateur avait produit à Kansas City, pour obtenir un accord de distribution pour la série Alice Comedies, des courts métrages animés muets avec une fillette en prise de vue réelle dans un monde animé.

1922

Premier projet

Walt illustra lui-même plusieurs des premiers Alice Comedies et réalisa les scènes en prise de vue réelle. Le premier des nouveaux Alice Comedies, Alice’s day at sea [La journée mer d’Alice], sortit le 26 décembre 1923. Suite à la sortie au cinéma de cette série, Walt invita son collègue de Kansas City, l’illustrateur Ub Iwerks, à rejoindre le nouveau Studio Disney. Comme il le fit tout au long de sa carrière, Walt chercha les talents supérieurs au sien, conscient qu’ils ajouteraient à la qualité de ses films.

Un lapin chanceux

Avec Ub Iwerks à bord, Walt arrêta le dessin en juin 1924. Fin 1926, Universal Picture demanda à Charles Mintz, distributeur Disney, une nouvelle série de dessins animés autour d’un lapin. Il se tourna vers Walt, qui proposa les croquis d’une personnage nommé Oswald, le lapin chanceux. Ce nouveau personnage sembla porter chance à Walt (il fut populaire, devenant le premier produit de la marque Disney. Le créateur d’Oswald se sentit assez confiant pour demander plus d’argent pour améliorer l’histoire et l’animation de chaque nouveau court métrage. Plus tard, après avoir rejoint Charles Mintz à New York, le jeune producteur fut stupéfait d’apprendre que Mintz avait débauché tous les animateurs de Walt, à l’exception d’Ub Iwerks. Walt découvrit aussi que les droits d’auteur ne lui appartenaient pas, mais appartenaient à Universal Studios. Au lieu de conclure d’autres accords pour poursuivre l’aventure Oswald dans ces circonstances, Walt abandonna le personnage et le distributeur, il était déterminé à créer un nouveau personnage dont le succès dépasserait celui d’Oswald le lapin chanceux.