Accueil
Rétro | Terra Reporter


Schtroumpfs | Terra Reporter

Le Grand Schtroumpf est un personnage de fiction de la bande dessinée Les Schtroumpfs, créé par le dessinateur belge Peyo. Doyen du village des Schtroumpfs, il se distingue par sa barbe blanche et la couleur rouge de ses vêtements. Il a 542 ans, alors que les autres Schtroumpfs ne sont âgés « que » d'une centaine d'années..

Fiche express

  • Sexe : MASCULIN

  • Activité : CHEF DE VILLAGE

  • Caractéristique : BONNET ET CULOTTE ROUGE – BARBE BLANCHE

  • Créé par : PEYO

  • Première apparition : 23 OCTOBRE 1958

  • Age : 542 ANS

Vidéos LES SCHTROUMPFS

Prologue

Il est le chef incontesté du village et gare à ceux qui ne lui obéissent pas ! Son autorité morale, son sens de la justice permettent aux petits schtroumpfs de mener une vie relativement préservée au cœur du Pays Maudit. Également magicien, le Grand Schtroumpf sait concocter comme personne, à l’aide de ses grimoires, le philtre qui sauvera ses compagnons des menaces qui pèsent sur eux.


Premier personnage de la série à posséder une identité propre, le Grand Schtroumpf fait son apparition pour la première fois dans la flûte à six schtroumpfs, où il déclare à Johan et Pirlouit être âgé de « 542 ans aux chandelles », un âge vénérable qui lui confère toute son autorité !


Par comparaison, ses compagnons d’aventures ne comptent qu’une petite centaine d’années…Malgré son âge, le Grand Schtroumpf demeure étonnamment agile et fait preuve d’une énergie considérable en toute circonstances.

23

OCTOBRE

1958

Les rouge comme élément de reconnaissance

Doyen du village, le Grand Schtroumpf est repérable à ses habits rouges et à son épaisse barbe blanche. Son bonnet s’apparente, comme celui de ses camarades, au bonnet phrygien qui était porté pendant la révolution Française. Sa culotte rouge est percée d’un trou pour laisser passer sa queue. Il est « haut comme trois pommes », ce qui signifie qu’il mesure… Quatorze centimètres ! il est le seul schtroumpf à être présent dans tous les albums de la collection. C’est aussi le seul à pouvoir communiquer avec les humains, tel que le sage Omnibus.


Dès l’origine, le Grand Schtroumpf fait preuve d’une grand ingéniosité, offrant son aide à Johan et Pirlouit pour reprendre la flûte à six trous à « ce gredin de Torchesac ». Jamais à court d’arguments, le Grand Schtroumpf annonce qu’il ne lui faudra que trois schtroumpf, c’est-à-dire trois jours, pour fabriquer une nouvelle flûte.

Autorité et détermination

D’emblée, il manifeste son mauvais caractère : lorsque Pirlouit qui, dans La flûte à six schtroumpfs, critique sa façon de s’en prendre à un gros tronc d’arbre, il est vrai qu’avec sa taille minuscule et sa hache qui ne l’est pas moins, il risque de passer des jours à achever le travail ! il se met en colère. Une colère qu’on pourrait qualifier de « noire » si le Grand Schtroumpf n’était pas bleu… Exprimant son mécontentement, il refuse de schtroumpfer la flute à six schtroumpfs et quand Pirlouit décide de lui venir en aide, c’est encore pire », hurle le Grand Schtroumpf en sautant de toute sa hauteur…


A maintes reprises, il prouve son efficacité de chef, et sa capacité à commander. Il sait comment exiger de ses Schtroumpfs qu’ils accélèrent la cadence si nécessaire. Ainsi, dans Les Schtroumpfs noirs, quand il surprend un petit schtroumpf, censé travailler, en train de s’accorder une sieste, confortablement adossé à un rocher, il le réveille d’un tonitruant : « Et alors ? » , qui fait bondir de peur le petit lutin bleu ! A plusieurs reprises, le Grand Schtroumpf et aussi victime des mauvaises farces du Schtroumpf Farceur, plaisanteries qu’il goûte assez peu !

La voix de la sagesse

Quand il s’aperçoit que ses « petits schtroumpfs » comme il est appelle, sont sur une mauvaise pente, qui considérait par exemple à abandonner les valeurs d’entraide et de probité qui sont les leurs, il les rabroue vertement en leur reprochant de se comporter comme des humains. Comme il est le chef incontesté du village, il est écouté et ses compagnons acceptent de rentrer le droit chemin. Il est le garant de l’équilibre de la petite communauté : dans Le Schtroumpfissime, son retour au village signe le retour à la normale « Eh bien, une fois de plus, tout est schtroumpf qui finit schtroumpf ! », déclare-t-il.


Le Grand Schtroumpf manifeste à l’égard de ses petits schtroumpfs une sorte de bienveillance paternelle, son caractère s’adoucissant d’ailleurs au fil des albums. En revanche, dès qu’il à le dos tourné, ceux-ci n’hésitent pas à leur désobéir. Comme le Schtroumpf Gourmand, qui se met à dévorer quand il ne se sent pas surveillé…

L'art de la magie

Le Grand Schtroumpf est également un remarquable alchimiste. L’une de ses spécialités est de concocter des formules magiques, des remèdes miracles et des onguents dans son laboratoire. Il n’hésite pas, quand il le faut, à y passer la nuit pour tirer d’affaire ses congénères. Dans l’album Les Schtroumpfs noirs, il a fort à faire : en effet, aucune de ses recettes ne rencontre de succès. C’est grâce au pollen de la tubéreuse qu’il va réussir à faire cesser la malédiction.


Il puise son savoir dans un grimoire, dans les pages duquel les Schtroumpfs ont l’interdiction de se pencher ! Le Grand Schtroumpf à recours à des plantes et des préparations spécifiques, comme quelques pétales de violette, de l’ellébore, de l’euphorbe, de la salsepareille, des champignons rares, sans oublier parfois… un doigt de schtroumpfapiperium, dans Le Schtroumpfissime.

Le laboratoire du Grand Schtroumpf

C’est une antre magique, un laboratoire où sur la porte d’entrée figure une inscription très explicite : « Défense de schtroumpfer », Haut de plafond, par rapport au maisons habituelles des Schtroumpfs, il est pourvu de poutres massives qui accentuent son aspect imposant. Sur un des murs, une majestueuse cheminée à été construite. C’est là que, dans un chaudron de cuivre, le Grand Schtroumpf fait mijoter certaines de ses préparations. Sur une grande table de bois sont posé un alambic, des pots et des assiettes en terre. Sur des étagères, d’autres pots, boite et cruches contiennent des remède secrets. Quand le Grand Schtroumpf est en train de travailler dans son laboratoire, nil n’a le droit de le déranger, « sous aucun prétexte » !