Accueil
Rétro | Terra Reporter


Francfort | Terra Reporter
Eurovision | Terra Reporter

Vexés par leur mauvaise protestation de l’année précédente, les Britanniques décident de ne pas participer au concours et du coup il n’y aura pas cette année, pour la deuxième foi et la dernière fois dans l’histoire de l’Eurovision, pas de chanson en anglais.

Vidéo HILVERSUM

12

MARS

1958

Identité

La suède en profite pour faire son entrée et devient un pays de l’Eurovision. Elle occupera la deuxième place du nombre de victoire après l’Irlande.


Alice Babs provoque la polémique. Alors que depuis la début du concours les artistes s’habillent en costume et robe de soirée, elle choisit un costume folklorique. C’est réellement la première fois qu’un affiche son identité ethnique. Par la suite, chaque année ou presque on retrouvera cette volonté de s’affirmer à travers le costume ou la musique. Les tenues de Lapons pour la Norvège ou le Cordes alpes pour la Suisse par exemple.


Lys Assia revient pour la troisième année consécutive. Seuls cinq artistes ont participé à cette compétition trois fois de suite dont le crooner autrichien Udo JURGENS, et la gagnante de 1957, Corry Brokken. Lys Assia chante en italien et nous offre une ballade gustative, du risotto, de la polenta et du bon vin d’Ascona. Elle aura donc chanté dans trois langues nationales de son pays, la Suisse.

Surprise

Problème technique

1958, une grande surprise ! la chanson de Pierre Delanoë interprétée par André Claveau est gagnante. Le prince de la chanson a déjà près de 1500 titres à son répertoire et est à l’apogée de sa carrière. Cela explique que sa berceuse « Dors, mon amour » batte largement la chanson Eurovision la plus jouée dans le monde depuis : « Nel blu dipinto du blu », alias « Volare ». Le titre de Claveau ne s’imposera qu’en francophonie alors que « Volare » fera un carton dans le monde entier.


D’autres artistes qui n’ont pas gagné le Concours de l’Eurovision de la chanson ont fait de très belles carrières internationales à l’image de Julio Iglesias en 1970, Olivia Newton Jones en 1974 ou Nana Mouskouri en 1963, et pour la France Serge Lama en 971, Patrick Fiori en 1993 et Natasha St-Pier en 2001.

Premier gros problème technique : pendant le passage de Domenico Modugno, une interruption prive une partie des pays de la diffusion de sa chanson. Il doit remonter sur scène pour rechanter après les autres candidats.


Un autre gros problème aura lieu à Zagreb en 1990 où la bande son utilisée par le duo féminin espagnol Azucar Moreno ne démarrera pas. L’Espagne, décidément n’aura pas beaucoup de chance puisqu’en 2010 le chanteur Daniel Diges sera dérangé sur scène par le chanteur Catalan Jimmy Jump, connu pour ses irruptions sur e terrain lors de grands évènements sportifs, comme à Roland Garros en 2009 où il s’est jeté sur Roger Federer.


En 1958, c’est la première fois que le pays gagnant de l’année précédente organise le Concours Eurovision de la chanson, une règle pas toujours respectée. Le Royaume Uni par exemple l’organisera deux fois en 1960 et 1963 avant de la gagner vraiment en 1967.

Classement

  1. FRANCE : André CLAVEAU : Dors mon amour |  27 POINTS
  2. SUISSE : Lys ASSIA : Gorgio | 24 POINTS
  3. ITALIE : Domenico Modugno : Nel blu dipinto di blu | 13 POINTS
  4. SUÈDE : Alice Babs : Lila Stjäma | 10 POINTS
  5. BELGIQUE : Fud Leclerc : Ma petite chatte | 08 POINTS
  6. AUTRICHE : Liane Augustin : Die ganze welt braucht liebe | 08 POINTS
  7. ALLEMAGNE : Margot Hielscher : Fur zwei groschen musik | 05 POINTS
  8. DANEMARK : Raquel Rastenni : Jeg rex et blad ud af min dagbog dan | 03 POINTS
  9. PAYS-BAS : Corry Brokken : Heel de wereld | 01 POINT
  10. LUXEMBOURG : Solange Berry : Un grand amour | 01 POINT

  

Fiche express